《摇滚红与黑》(Le Rouge et le Noir)

Follow

i访谈 | 《摇滚红与黑》专访系列(一)之主创分享

你是否曾经关注过这样一个群体,他们活跃于每一部音乐剧的幕后,虽然没有演员在台前的光鲜亮丽,但他们的存在却为每一部作品注入了灵魂。他们就是默默耕耘的主创团队,每一部音乐剧作品的精神内核。

此次,iMusical的小编有幸通过邮件的方式采访到了法语音乐剧《摇滚红与黑》的导演François Chouquet音乐总监William Rousseau以及联合导演(主要负责多媒体视觉特效)Laurent Seroussi。对于这次意外解锁的访谈新形式,小编有些心里话想与大家分享:

采访剧组主创团队的想法其实从很早就开始酝酿了,所有问题的构思与准备在“十一”之前也基本成型,因此当得知导演、联合导演及音乐总监因为工作原因而不得不提前飞回法国的消息后,小编内心一度深感遗憾。秉着“不放弃任何一丝希望”的原则,我们还是通过“聚橙音乐剧”向主创团队发出了邮件采访的邀请。各位小伙伴一定都有过类似的经历吧,当你对一件事本身已经不抱期望却在突然之间峰回路转的狂喜,小编前两天打开文档看到主创团队如写小作文一般密密麻麻的回复后正是这样的体验。尤其是在得知这些答案都是三位主创一字一句敲出来的之后,小编内心充盈着的唯有满满的感动。阅读他们的文字时,你丝毫不会觉得自己的采访对象其实远在千里之外,那字里行间的平实、真诚以及风趣幽默就好似是一场面对面的对谈一样。其中令小编感触最深的便是他们话语中流露出的一种“信念感”对自身的信念、对合作伙伴的信念、对《摇滚红与黑》这部剧的信念让整个剧组融为了一个坚不可摧的整体。与先前的采访有所不同,小编此次以一名普通观众的口吻问出了很多小伙伴一直都很好奇的有关台前幕后的小问题。唯一比其他小伙伴稍稍幸运的一点可能就是提前几天抢先看到这么精彩的回答了:),此刻小编已经迫不及待要与大家分享这次访谈的内容了呢^_^

 

主创团队大揭秘:

François Chouquet
(Metteur en scène)
导演

法国导演,毕业于索邦大学。参与过《十诫》、《乱世佳人》、《太阳王》、《摇滚莫扎特》及《我爱Edith Piaf》等音乐剧的导演工作。

 

William Rousseau
(Directeur musical & compositeur des chansons)
音乐总监 & 作曲

法国歌手、音乐制作人,曾经参与过《太阳王》、《摇滚莫扎特》、《1789: 巴士底狱的恋人》等音乐剧的歌曲创作。

 

Laurent Seroussi
(Directeur musical associé – multimédia)
联合导演 – 多媒体视觉特效

法国摄影师、视觉设计师、导演,毕业于法国国立高等装饰艺术学院(École nationale supérieure des arts décoratifs),曾为Zazie、Emmanuel Moire等歌手拍摄专辑封面写真及MV并担任2015年布鲁塞尔大皇宫“昆虫博览会“的展会设计师。

 

To everyone

Q1:能聊一聊《摇滚红与黑》这部剧是如何诞生的吗?

François Chouquet:

正如你们所知,这部剧的原版是在法国制作的,这次中国之行给予了我们在全新的舞台上再创作的契机。中国的剧院跟法国相比舞台往往更为宽阔,这也让我在执导过程中有了更多发挥的空间,从而将该剧的呈现规模提升到一个新的高度。司汤达的原著所蕴含的诸多主题在世界范围内都是具有共通性的,这也就意味着在信息传递方面我们跟中国观众之间没有任何所谓的屏障。我要由衷地感谢这次巡演的制作方(聚橙音乐剧)愿意和我们一道踏上这段奇妙的旅程,在合作过程中我们与中方团队进行了颇为深入的探讨。在我看来,文化之间是不存在界限的,此次《摇滚红与黑》项目的合作就是一个非常积极的例子。

William Rousseau:

《摇滚红与黑》的创作是团队成员间珠联璧合的结果。Vincent Baguian在收到部分歌曲小样和剧本脚本之后找到了我并询问我的意见,我当时的提议是在保留小样中部分元素的基础上对歌曲进行重新创作。很快我就完成了《荣耀向我臣服 (La Gloire à mes genoux)》,我和Vincent一致认为这首歌为整部剧中其他歌曲的创作定下了一个很清晰的基调。随后我们一方面联系了Alexandre Bonstein重新创作剧本,另一方面联系了制作人Albert Cohen (代表作包括《太阳王》、《摇滚莫扎特》、《十诫》等)。接下来就进入了非常关键的合成阶段,其中涉及到作曲 (“我” – William Rousseau)、作词 (Zazie)、剧本 (Alexandre Bonstein)、导演 (François Chouquet、Laurent Seroussi)以及艺术指导 (Vincent Baguian)多方面的协调与配合。这也就是我一开始强调的,《摇滚红与黑》的诞生是团队合作的成果,其中音乐的创作一定要适应剧本以及舞台呈现。

Laurent Seroussi:

每当我构思一个故事的舞台呈现时,首先考量的是这个故事的“个性”以及它的基调。

《红与黑》的故事背景设定在18世纪,这一时期的绘画艺术,尤其是肖像画艺术发展异常繁荣,但同时也营造出了一个充斥着表象的世界,人们渐渐地开始只关注外表呈现出来的种种,而不再去聆听内心深处的声音。

鉴于《红与黑》所表现的正是这些虚虚实实、真真假假,因此我没有将真实的布景搬到舞台上,而是通过影像的方式来呈现,就好像书中的人物都戴着虚假的面具一样,他们的生活本身就是虚幻的影像。当真实的情感来临时,他们反倒会不知所措。

此外,我希望自己设计的舞台布景一方面可以产生极强的视觉冲击力,另一方面可以方便人物在不同场景间迅速地切换。目前通过多媒体呈现出来的绘画式布景可以在有限的空间内自由滑动,在增强趣味性的同时也让演员的走位更为灵活。观众身处剧院当中也能明显感受到从始至终视觉效果的一致性。

最后非常重要的一点是,选取这样的呈现手段跟该剧的叙述方式密不可分。我希望展现的并不是一个当下发生在舞台上的真实故事,而是一个他人 (此处指剧中虚构出的人物Geronimo) 讲述的故事。

剧中Geronimo的双手放佛充满魔力一般,场景的转换完全在他的股掌之间。形形色色的人物在舞台上穿梭,像被赋予了生命的玩偶。其实戏剧表演本身就好似一个有生命的玩偶之家一样,唯有情感是真,剩下的一切皆为泡影。

Q2:Antoine de Saint-Exupéry在《小王子》中曾经说过:“正是你倾注在这朵玫瑰上的时间才让它显得如此珍贵”。那么作为灌溉《摇滚红与黑》这朵“玫瑰”的人,这部剧在你们心中一定占有重要的位置。如果请你们分别用三个词来形容这部剧区别于其他音乐剧的特色,答案会是哪三个呢?

François Chouquet :

以下是我用来形容这部剧特点的三个关键词:

A) 形式:跟之前多次复排并在中国巡演的另一部音乐剧《摇滚莫扎特》(François Chouquet先生参与了“法扎”原版的剧本写作)有所不同的是,我们在创作《摇滚红与黑》时并没有刻意追求所谓的大制作。如同司汤达的原著一样,这是一部聚焦人物灵魂的更为深刻的作品。

B) 互补性:这一对人物性格的深入探索与挖掘要求演员必须在歌曲演唱及戏剧表演两端都保持极高的水准,这两点对于人物塑造的连贯性而言同等重要,任何一点都不能偏废。司汤达在他的作品中曾经提到过一个词,叫作 “cristallisation” (结晶),我们正好可以借它来总结《摇滚红与黑》的特点。这一结晶体融合了Alexandre Bonstein的剧本改编、Vincent Baguian和Zazie的填词,以及不得不提的William Rousseau的作曲。他的谱曲不仅旋律出色,而且还可以利用多种乐器的搭配为人物的心理状态与人物之间的戏剧冲突服务。

C) 舞台布景:Laurent Seroussi所设计的3D多媒体背景板超越了传统舞台布景的桎梏,在构图方面时而伪现实、时而抽象,为观众营造出独一无二的、梦幻般的环境。关于此次舞台布景不得不提的另一点就是我们的乐手会出现在舞台上方现场演奏。这样一来伴奏与演唱合二为一,现场的气氛会更“燃”。

William Rousseau :

“小王子”的故事告诉我们生活中还是对玫瑰敬而远之的好 ;-)))。如果要选三个词的话,那么我的答案是“现场”“强烈”“共情”

Laurent Seroussi :

诚然,当我们花费大量的时间去构思舞台、想象观众的反应、关心他们或期待或失望的情绪时,我们与观众之间已经被一条特定的纽带联结起来了。

第一个词是“创造力”:在我的内心始终藏着一个潜在的观众,我总是寻求给他带去惊喜,带着他从一处遨游到另一处,有的时候可能会采用较为温和的形式,但有的时候我也会追求戏剧化的、令人意想不到的手段。

第二个词是“活力”:这部剧将音乐、3D成像及才华横溢的演员凝聚在一起,旨在让观众从始至终都能沉浸在故事营造的氛围中。这也是导演François Chouquet最关心的:在演出过程中要时刻保证故事本身与观众之间的那根弦是处于紧绷状态的,不要在中途弄丢你的观众,但也不要去强迫他们。最理想的状态是观众自然而然地被故事和你的呈现所吸引,就好像他们自身也来到了舞台之上一样。

第三个词是“情绪”:《摇滚红与黑》的诞生得益于司汤达原著珠玉在前,因此我们的改编必须忠于原著、忠于主人公在情感上所经受的折磨。

 

To : François Chouquet

Q:每场演出开始前演员们都会齐聚围成一圈,每当这一时刻您会对他们说些什么呢?

首先我向他们强调的是专注于自身。具体来讲就是专注于所饰演角色从始至终的发展变化,知道他的过去、当下和未来以及他所面临的结局。在舞台上,每一个细节都是有依据的,小到一个手势,说话、演唱过程中语调、音调的变化都能传递意义与情感。其次,身处一个团队之中要时刻保持豁达的心态并认真倾听他人。每场演出无论是演员还是乐手,都是整体当中的一员。当成员之间开始产生强烈的化学反应时就进入了演出最迷人的阶段,这意味着我们可以尽情享受表演与歌唱所带给我们的快感了。我在这里要补充的是,演出的成功还有赖于技术人员的辛勤付出:完美的混音、灯光效果及装置转换都是舞台魅力以及剧场艺术的有机组成部分。

 

To: William Rousseau

Q:一名音乐总监的一天是怎样度过的呢?

音乐总监的工作职责一方面是要确保音乐的质量,也就是现场乐手与已录制伴奏之间的统筹与协调,另一方面是要确保歌曲本身以及编曲充分适应每一次舞台呈现及卡司的调整。身兼作曲、编曲、音乐总监三重身份意味着我可以在必要时对歌曲进行较大的改动。譬如,为了即将到来的2020年的演出我特意创作了两首新歌此处划重点!!!),从而使剧情衔接更为连贯。所以我想说的是对于音乐总监而言没有哪一天是所谓的“典型”的一天,因为每一天都是新的挑战。

Q:您是该剧词曲创作团队中的一员,当看到演员演绎自己创作的歌曲的那一刻内心有没有什么特别的感受呢?

从我自身的角度出发,每一次公演都像是重生一般,通过演员的演绎我仿佛再次经历了创作过程中的点点滴滴,这既是一种释放,也是一种顺其自然。就像离家远行的孩子之于父母一样,没有哪对父母是不希望他成功的。对于一部音乐剧而言这种感觉通常更为强烈,因为这是一个团队的作品,你所生发出来的任何情绪都有人与你分享。我非常高兴能够看到这部剧在中国这么多梦幻般的剧院内上演,也很高兴看到我们的制作团队在不断壮大。

 

To: Laurent Seroussi

Q:很多看过石家庄那几场演出的观众在写repo时都会提到现场多媒体的应用,特别是投影下的场景变换给他们留下了深刻的印象。大家都很好奇您最初为什么会想到将多媒体与舞台演出相结合呢?这次改版后的多媒体运用相较于2016年有什么调整吗?

我非常高兴地看到中国观众也异常敏锐地捕捉到了我在舞台布景方面的视觉设计。事实上这部剧在巴黎演出之际就因为其新颖的视觉效果而备受关注,我们不但获得了Crystal Globes“水晶球奖”,由法国媒体协会主办的文化、艺术领域的年度奖项)“年度最佳音乐剧”的提名,而且同时获得了“年度最佳音乐剧舞台设计”的提名。从一开始我们就力求找到一种“风格”,一种能够区别于其他音乐剧作品的鲜明的特征。此次中国巡演延续了这一视觉表现形式,同时会针对不同的舞台做出相应的调整。我非常赞同图像是一种通用语言的说法,借助图像我们便可以将艺术作品带到世界的任何一个角落!

* 由于此次访谈形式较为特殊,我们在文后特意附上了全部内容的法文版本,一方面是希望大家能够共同监督(除部分明显因键盘输入而造成的拼写错误有进行修改以外,iMusical未删改其中的任何内容),如若译文中有不妥之处还请大家及时指正,小编会认真听取你们的建议;另一方面是想把三位主创精彩的表达通过原文的方式直接传递给大家,方便掌握法语的小伙伴近距离感受这门语言的魅力。

衷心感谢“聚橙音乐剧”对本次采访的大力支持,是你们让这次珍贵的访谈得以和大家见面!北京站的演出截止到11月3日,欢迎大家走进世纪剧院,不要错过今年的爆款好戏,广州、深圳两站也即将开启~大家抓紧时间下手哇~

 

法语音乐剧《摇滚红与黑》2019巡演信息

北京站

时间:2019.10.25-11.3

场馆:北京世纪剧院

广州站

时间:2019.11.8-10

场馆:广州大剧院

深圳站

时间:2019.11.14-17

场馆:深圳南山文体中心剧院 大剧院

扫上方二维码可购买

 

最后还要特别感谢阿Call远在法国的好朋友Kathleen Vasquez对部分问题法语表述的指正 🙂

(Un grand merci à Kathleen Vasquez !!!)

 

以下为法语原文:

Questions collectives :

Q1: Comment le projet du Rouge et le Noir parvient-il à se construire ?

François Chouquet :

Comme vous le savez le spectacle a été créé en France et notre grande chance est qu’une production , ici en Chine, nous donne la possibilité de le recréer dans un nouveau cadre. La taille des théâtres nous a permis de développer et de donner une nouvelle ampleur à notre mise en scène. Les thèmes universels contenus dans le roman de Stendhal nous ont aussi permis de partager cette histoire avec le public chinois. C’est avec une grande gratitude que je remercie la production d’avoir mené toute cette belle aventure, riche en échanges et en collaboration avec les équipes chinoises. On dit que la culture n’a pas de frontières, je crois que nous en sommes un exemple vivant.

William Rousseau :

C’est un travail d’équipe, Vincent Baguian qui avait reçu le projet avec quelques débuts de chansons et un livret, m’a contacté en me demandant mon avis, je lui ai proposé à ce moment là de re-composer les chansons en gardant quelques idées des maquettes originales. J’envoie rapidement ce qui deviendra « la gloire à mes genoux ». On trouve que c’est une bonne direction, à ce moment-là, il contacte Alexandre Bonstein pour réécrire le Livret et contacte Albert cohen pour lui proposer la production. Ensuite c’est une collaboration entre l’auteur du livret, les deux metteurs en scène ( François Chouquet et Laurent Seroussi ) et Vincent Baguian à la direction artistique et Zazie pour l’écriture des paroles. C’est un travail qui ne se fait pas seul, il faut toujours adapter la musique à l’écriture du livret et la mise en scène.

Laurent Seroussi :

Lorsque je dois mettre en scène une histoire,  je me concentre en premier lieu sur la « personnalité » de l’histoire, son ton.

Le rouge et noir se situe au XVIIIème siècle. C’est un siècle très riche en peintures, en portraits. C’est un monde d’apparence, où ce que l’on montre est plus important que ce que l’on ressent. Évidemment c’est toute l’histoire du Rouge et du Noir qui raconte cela!

Il était presque logique que je ne montre pas de vrais décors, mais des images de décors, comme les personnages du livre qui se protègent derrière leur statut social, leur image… et lorsque les sentiments arrivent, ils ne savent pas quoi en faire!

De plus je voulais un système qui soit à la fois très fort visuellement et très pratique pour faire évoluer les personnages d’un lieu à l’autre. Ces décors peints peuvent glisser dans l’espace et permettent de mettre en scène les comédiens de façon ludique et variée. et cela permet d’obtenir une grande cohérence visuelle tout au long du spectacle.

Enfin j’ai décidé d’affirmer visuellement, de montrer, que nous regardions une histoire que quelqu’un nous racontait (Géronimo): pas la vérité forcément.

Geronimo nous montre, en manipulant le décor avec ses mains qu’il met en place la scène, qu’il nous raconte et les personnages rentrent, comme des poupées qui prendraient vie. Le spectacle est un peu comme une maison de poupée animée, où les sentiments sont les seuls vrais éléments, tout le reste n’est qu’illusion…

 

Q2: Antoine de Saint-Exupéry a dit dans “le Petit Prince”: c’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Étant ceux qui arrosent cette fleur du Rouge et le Noir,  j’imagine que ce beau projet vous tient énormément à cœur. Si on vous demande d’utiliser trois mots pour mettre en évidence ses particularités qui le font se démarquer des autres comédies musicales, que seraient-ils ?

François Chouquet :

Voici les 3 mots qui me semblent caractériser cette comédie musicale:

A)  Le format: nous ne sommes pas sur le modèle des comédies musicales à grand spectacle, comme par exemple « Mozart l’opéra Rock » que j’ai eu l’occasion de remonter plusieurs fois déjà en Chine. C’est un spectacle plus intime, centrée sur l’âme des personnages comme l’est également le roman de Stendhal.

B)  La complémentarité: ce caractère humain et intime demande aux interprètes une qualité de performance constante aussi bien dans les chansons que dans les scènes de comédie. Aucun domaine ne peut être en dessous de l’autre, ceci pour établir la continuité du parcours de chacun des personnages, ce que Stendhal appelait lui-même «  la cristallisation » et ce qu’a  adapté  le livret d’Alexandre Bonstein, les paroles de Vincent Baguian et Zazie. Je voudrais ajouter que la musique de William Rousseau, et pas seulement les chansons, mais aussi tous les instrumentaux, servent tissus dramaturgique et l’état psychologique des personnages.

C)  Enfin La scénographie: les images de Laurent Seroussi, le parti pris graphique, tantôt pseudo réaliste , tantôt abstrait, l’absence de décor, donnent une perspective unique, quasi onirique à  l’environnement de l’action. L’autre élément essentiel de cette scénographie est la présence physique des musiciens sur la passerelle surplombant la scène. La musique est ainsi incarnée , doublement vivante.

William Rousseau :

Il faut « éviter les roses «  ;-)))

En trois mots je dirais : Live, intense, sensible.

Laurent Seroussi :

Oui bien sûr; quand on passe autant de temps à imaginer les scènes, les réactions du public, ses attentes, ses frustrations et ses envies, on noue un rapport particulier avec le spectacle.

Le premier mot serait Créativité: je cherche toujours à étonner le spectateur qui est en moi, à l’amener d’un point à un autre, parfois en douceur, mais parfois de façon spectaculaire et inattendue !

Le deuxième mot serait Énergie: Ce spectacle utilise la musique, les talents et les images pour emporter le spectateur dans cette aventure sans jamais le lâcher: C’est la principale occupation du metteur en scène: garder un fil tendu entre l’histoire et le spectateur, sans jamais le perdre, mais sans jamais le forcer non plus: le rêve serait d’avoir un public, qui, captivé par ce qu’on lui montre, finirait de lui même sur scène, happé par l’histoire!

Enfin le troisième mot serait Émotion: Un spectacle comme celui ci, ne peut exister sans être fidèle à l’histoire de Stendhal et aux tourments dans lesquels ses héros sont plongés.

 

Questions personnalisées

To François Chouquet :

Quels sont les petits mots que vous confiez souvent aux artistes quand vous êtes tous réunis ensemble avant qu’ils montent sur scène ?

Le première des choses que je leur demande est d’être concentrés sur leur chemin propre. Plus exactement sur l’évolution de leur personnage au long du spectacle.

Savoir d’où l’on vient , pourquoi on est là sur l’instant et où l’on va, quelle est la finalité de leur personnage. Rien ne doit être gratuit. Le moindre geste, la moindre intonation chantée ou parlée portent le sens et  l’émotion.

Enfin être ouverts et attentifs aux autres. Tous ensemble, chanteurs, musiciens, comédiens , construisent l’histoire qui se recrée à chaque fois. Quand cette osmose fonctionne, c’est magique et là on peut prendre du plaisir à jouer et à chanter. J’ajoute aussi que cela concerne également les techniciens: un son bien mixé, un bel effet lumière, un mouvement réussi, font aussi partie de l’art théâtral, de la magie de la scène.

 

To William Rousseau :

À quoi une journée typique d’un directeur musical ressemble-t-elle ?

Le rôle d’un directeur musical c’est d’être à la fois le garant de la qualité de la prestation musicale, donc la direction des musiciens et des accompagnements enregistrés, mais également de pouvoir adapter la musique et ses arrangements à chaque changement de mise en scène ou de casting. L’avantage d’être à la fois le compositeur, l’arrangeur et le directeur musicale c’est de pouvoir changer en profondeur si je pense que c’est nécessaire. Par exemple, Pour les prochaines représentations en 2020 j’ai déjà composé deux nouvelles chansons pour encore mieux accompagner l’histoire.

Vous comprendrez qu’il n’y a pas de journée « type » mais une exigence quotidienne.

Vous avez participé aux compositions initiales des chansons dans le Rouge et le Noir, quels sont les sentiments éprouvés en voyant les artistes interpréter vos chansons ?

Comme à chaque fois, la représentation tation public est comme une renaissance pour moi, je revis les moments de créations à travers d’autres interprètes, c’est à la fois une libération et un laisser aller … Comme un enfant qui quitte la maison mais qu’on a envie de voir réussir sa vie ! Pour un musical c’est souvent encore plus fort qu’une simple chanson car il a beaucoup de personnes qui travaillent et qui vivent ensemble cette émotion. J’étais très heureux de voir ce spectacle en Chine dans ces beaux théâtres, et très heureux d’avoir agrandi ma famille avec les équipes sur place.

 

To Laurent Seroussi :

En parcourant des commentaires écrits par les spectateurs présents aux représentations de Shijiazhuang, j’ai remarqué que plusieurs d’entre eux sont impressionnés par l’utilisation des multimédias dans le fond, surtout la projection des scènes. Pouvez-vous nous parler un peu de l’idée d’introduire les multimédias en scène et les ajustements faits par rapport à la version 2016 ?

Je suis très heureux que les spectateurs chinois soient sensibles eux aussi à la mise en scène visuelle que j’ai mise en place sur ce spectacle. En effet à Paris, la pièce a également été remarquée pour l’aspect novateur et visuel donné au spectacle par mes images, et nous avons été nommés non seulement aux Crystal Globes parmi les meilleures comédies musicales de l’année, mais aussi pour la meilleure scénographie de comédie musicale.… Le but a évidemment été depuis l’origine à Paris, de trouver une « écriture », une identité forte qui permette au spectacle de se démarquer des autres productions. L’adaptation aux scènes chinoises suit la même logique en élargissant ce principe proportionnellement aux scènes sur lesquelles la troupe évolue ici. J’aime l’idée que les images puissent être une langue universelle qui permettent aux œuvres de voyager…!

责任编辑:圆圆
排版:Grinner
校对:Galaxy
*注:iMusical原创内容,转载及合作请联系我们。

Leave a Reply

Lost Password

Sign Up

X